Livraison gratuite QC & ON dès 80$ + ramassage gratuit à Drummondville avec le code DRUMMOND

Adieu au Congé de Maternité : Bienvenue au "Bootcamp de Parentalité"

Ah, le «congé de maternité», cette expression qui semble tout droit sortie d’un magazine de vacances exotiques, mais soyons honnête, si c’étaient réellement des vacances, on demanderait un remboursement pour fausse représentation ! Il est temps de changer notre langage et de reconnaître le travail intense et la profonde transformation qui accompagnent la maternité.

Le mythe du congé de maternité

Presque toutes les mamans s’accordent pour dire que l’idée de congé est un peu exagérée. Le terme «congé» sous-entend une pause, un repos, voire une période de détente. Imaginez-vous : planifier des vacances dans un lieu où le sommeil est un mythe, où le bruit de fond est un chœur de pleurs mélodieux et où la principale activité est de maîtriser, l’art de changer des couches ou de nourrir son bébé aux 2-3 heures…

La première chose qui devrait être retirée du «congé de maternité» est le mot «congé». Congé de quoi? Certainement pas de travail. En fait, c’est peut-être le seul emploi où la description du poste est «24 heures sur 24, 7 jours sur 7, sans jours de congé ni pauses». Si cela ressemble à des vacances, c’est probablement parce que vous êtes en train de rêver, épuisée à trois heures du matin.  

Le «Bootcamp de Parentalité»

Alors que certaines personnes imaginent sûrement que les mamans en «congé de maternité» passent leur temps à siroter des smoothies tout en regardant des émissions de télé-réalité… la réalité est bien différente. Elles jonglent entre des tétées à des heures indues, des couches à changer plus vite que Flash McQueen et à convaincre un bébé de faire une sieste plus longue que la durée d’une pub à la télé.

Alors, changeons la donne, appelons cela le «Bootcamp de Parentalité». Parce que, soyons honnêtes, c’est une formation intensive, peu ou non rémunérée, où vous apprenez à jongler avec des responsabilités : survivre avec peu de sommeil, et ce, tout en gardant un sourire sur votre visage. Et que dire? C’est une période d’ajustement, d’adaptation, d’apprentissage, des changements hormonaux, bref, un voyage émotionnel et physique. 

D’autres diront que c’est un stage en gestion de crise, avec des compétences en négociation, en résolution de problèmes et en logistique qui mettent au défi les meilleures cheffes d’entreprise du monde.

Changer la perception sociale

La prochaine fois qu’on vous parlera du «congé de maternité», sortez avec fierté votre badge de «Bootcampeur de Parentalité», car vous savez qu’en réalité la parentalité est bien plus hilarante que toute idée de vacances tropicales. En modifiant ce terme, nous pouvons contribuer à changer la perception de la maternité dans la société, c’est-à-dire : reconnaître pleinement la valeur de ce travail invisible, mais essentiel. 

Les mamans ne sont pas parties en vacances, elles ont simplement décroché un diplôme en gestion de la vie, avec mention très bien… Et quand elles reviennent sur le marché du travail, elles sont prêtes à conquérir le monde, une couche à la fois!

«Chaque parent vient au monde en même temps que son premier enfant.» — Ersnt Kramer 

 

✍🏻 Texte: Samora Soukaïna Célestin

🩷Maman d’Azra et Dior  

Laisser un commentaire

français fr